kafan-of-dead-person.jpg

Toilette mortuaire

La purification du corps (Procédure de lavage à l'eau avec un cidre pure) est la pratique concerné par les rites musulman est effectuer par des la famille, les associations musulmanes  ou par notre équipe si besoin. 

Purifier le corps du défunt et le rendre prêt à rencontrer de nouveau ses proches dans un futur porche ou lointain. 

Pas d'embaumement, lors des rituels musulmans. Nous veillons à respecter vos coutumes (la Sunnah) qui sont également les notre.

La toilette mortuaire a lieu sur une table mortuaire. Dans un premier temps, le personnel déshabillent le défunt et nettoient le corps avec de l'eau et du cidre, afin de purifier son corps. Par la suite, il procède à un massage pour réduire la rigidité du corps. Enfin, il habille le défunt d'un linceul (KFEN), puis le présente pour la famille et les proches lors de l'exposition en salon funéraire ou à domicile. Toutes ces opérations prennent 1 h 00 à 2 heures.
 

La pratique du rituel en réponse:

Lorsqu'une personne meurt et est prête à être enterrée, tout son corps est lavé de la même manière qu'une personne vivante lave son corps pour éliminer l'état d'impureté rituelle. La mort marque la fin de notre vie sur terre et le début d'une autre menant à l'au-delà. Le départ de cette vie est donc marqué par un acte de purification symbolique.

La décomposition qui a lieu après la mort est un processus qui finira par être inversé lorsque nous serons ressuscités. Par conséquent, le geste symbolique de purification est utile car il marque la fin d'une étape où la purification est nécessaire avant tout acte d'adoration. Cela signifie que l'on s'approche de l'étape suivante sans aucune impureté persistante.

 

Et Dieu Tout-Puissant sait le mieux.

Les étapes de la purification du corps aux pompes funèbres PFM des Savoie

  • Une pudeur extrême en rapport au défunt est et doit être appliqué en le couvrant du nombril au-dessous du genou et de la partie haute de la poitrine pour les femmes. La toilette rituelle ou bien mortuaire doit consister à appliquer les différentes tailles d’ablutions sur le corps comme pour se préparer à la prière qu’elle soit-elle.

  • Nous commençons par nettoyer les parties intimes avec respect et rigueur absolue en exerçant des légères pressions sur la partie ventrale.

  • Nous sommes au minimum et avec obligation de ne pas être moins, 2 hommes pour procéder au lavage du défunt.

  • Il faut l’exiger ou veiller à combler ce nombre par l’entourage lorsque cela n’est pas possible.

  • Après avoir séché le corps, nous le parfumons avec des produits naturels avant le mettre dans le linceul tel que le musc et nous ajustons parfaitement les ongles voire la moustache si elle est trop longue. Le linceul est composé de trois pièces de tissu blanc pas plus et pas moins de matière naturelle jamais cousu, Dieu aime les chiffres impairs nous respectons sa volonté (cinq pièces pour la femme).

  • Chaque personne sera mise sur le même piédestal au moment de la mort pas de signe symbolique ou d’ajout de poche.

  • « Dieu ne vous juge pas en fonction de votre apparence et de vos richesses, mais Il regarde vos cœurs et observe vos actions »

  • La toilette d’un homme est observée par des hommes. Et respectivement même pour les femmes dont on regroupera les cheveux par trois tresses toujours impaires.

  • Un enfant de quelque sexe qu’il soit pourra être lavé par un homme ou une femme jusqu’à l’âge de sept ans, passé cet âge révolu, il ne sera plus possible de procéder de la sorte.

  • Enfin un époux peut procéder à la toilette rituelle de son épouse et vice-versa pour rappel Abubakr 1er khalife fut lavé par son épouse ainsi que Fatima par son époux Ali 4ème khalife.